l'équipe

Chiraz Gafsia

Architecte Urbaniste

Chiraz est architecte urbaniste diplômée d'Etat HMONP de l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris la Villette ainsi que de l’Ecole d’Urbanisme de Paris en Master 2 « Urbanisme et expertise internationale des villes des Suds ».

Elle se forme en Amérique du Sud (Venezuela, ..) et au Proche-Orient (Syrie, Palestine, ..) où elle étudie et travaille sur les territoires d'habitats informels, et sur les camps de réfugiés. 

Puis elle revient en France où elle travaille sur l'architecture environnementale.

Elle s'investit en Tunisie après la chute du régime en 2011, où elle prend part à la nouvelle dynamique politique et à la démocratisation du fait urbain. Elle y mène des actions plaçant les citoyen.ne.s au cœur des problématiques socio-économiques et urbaines.

Elle porte un intérêt particulier aux politiques publiques locales, aux quartiers informels et à leur gouvernance. Et travaille notamment sur les enjeux liés aux collectivités locales suite aux premières élections municipales tunisiennes de 2018.

Elle co-fonde l'association Daame en 2016. 

Imen Tlili

Architecte

Imen est architecte diplômée de l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris la Villette depuis 2010. Elle exerce dans plusieurs pays et différents contextes culturels, notamment en Inde et en Haïti suite au tremblement de terre de 2010 sur les problématiques liées à la reconstruction .

Son expérience internationale lui permet de prendre part à des projets à fortes portées sociales et politiques. Elle revendique un processus de projet collaboratif qui engage un dialogue avec tous les acteurs de la ville, habitants, professionnels et pouvoirs publics. Elle milite pour la production de projets contextualisés, à échelle humaine, où l’esthétique du projet est mise en avant afin d’apporter des réponses dignes et durables.

De nationalité Franco-Tunisienne, Imen  co-fonde l’association Daame au sein de laquelle elle s'engage. Elle s'investit notamment sur le projet des femmes potières du quartier de Hay Hlel, aspirant à une architecture participative et inclusive.

Manel Ben Hassouna

Architecte Urbaniste

Manel est architecte urbaniste et sociologue de terrain. De nationalité Tunisienne, elle commence sa formation à l’Ecole Nationale d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis, pour poursuivre à l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris la Villette où elle obtient un diplôme d’architecte HMNOP et un post diplôme en urbanisme. Par la suite, elle obtient un master 2 en sociologie urbaine à l’université de Paris 8.

Après avoir travaillé en France dans des structures d’architecture, d’urbanisme et de paysage, elle travaille depuis 2017 à l’international, notamment en Ouganda, Mauritanie, et Tunisie. 

Sur le terrain, Manel est convaincue du besoin de changer les approches classiques du développement urbain en faisant émerger de nouvelles formes de participation et d’engagement citoyen. Elle travaille autour de la notion de fabrique participative des espaces publics.

Partageant les valeurs portées par Daame pour un cadre de vie urbain plus résilient et plus juste, elle rejoint Daame en 2019 ou elle prend part au développement des activités et à la coordination des projets.

Sabah Zorgui

Architecte Paysagiste

Sabah est architecte paysagiste DPLG diplomée de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, et se spécialise notamment dans la conception et l’aménagement d’espaces publics. Elle travaille près de douze ans dans différentes agence d’architecture à Paris. 

Originaire de Kasserine, en Tunisie, elle s’installe à Tunis après la révolution de 2011 avec l'objectif de promouvoir la conception d’espaces publics inclusifs et environnementaux. 

Dans le cadre de l’Association Tunisienne pour l’Art Environnemental, elle réalise l’aménagement urbain d’espaces publics dédiés aux habitants. Elle dirige plusieurs chantiers participatifs, à Gafsa, Kasserine, ou Tunis, pour la réalisation d’aires de jeux. Elle s'engage pour un processus de construction participatif digne, ou enfants, hommes et femmes sont partis prenantes du projet d'aménagement. Elle milite pour la création d'un dialogue entre habitants, pouvoirs publics, artisans, architectes et artistes. 

Sabah rejoint l’équipe de Daame en 2020. Elle y est membre active et conseillère technique.

Rafika Bendermel

Journaliste

Rafika est journaliste et entrepreneur et travaille entre la France et le Maghreb depuis 2011.

 

En tant que journaliste, elle écrit sur la révolution tunisienne dont elle est témoin. Elle crée le média Tunisie Bondy Blog en 2011 et le développe dans cinq régions du centre de la Tunisie. 

Quelques années plus tard, elle se rend à Alger et couvre le mouvement populaire algérien entre 2019 et 2020 pour Libération.

 

Elle développe également plusieurs projets autour des enjeux médiatiques. Elle fonde l'Institut de Formation Multimédia de Gafsa (IFMG), le premier centre de formation indépendant du sud de la Tunisie qui œuvre depuis 2012 à l'insertion professionnelle des jeunes par le journalisme. Elle crée également un digital lab à Alger en 2018, et développe par ailleurs des programmes de formation pour des journalistes en Algérie et Tunisie depuis 2017.

Rafika participe à la création et au développement de Daame depuis 2016.

Rania Berro

Analyste Socio-politique

Rania est est titulaire d'un doctorat en socio-politique de l'Université Denis-Diderot à Paris. 

 

Elle est chargée de programme au sein de Open Society Fondations, travaillant sur des programmes d'appuis à la société civile et au plaidoyer.  

Elle travaille pendant plusieurs années pour la Ligue des États arabes en tant que chargée de mission et coordinatrice de l'UNESCO.

Puis, elle travaille également comme coordinatrice au cabinet du ministère de la Culture au Liban et comme consultante indépendante auprès de plusieurs agences des Nations Unies en France, en Suisse et en Tunisie.

 

Elle s'intéresse particulièrement au conflit israélo-arabe et aux conditions de vie des réfugiés palestiniens dans le Liban d'après-guerre. Mais aussi plus largement aux relations internationales et à l'activisme transnational. 

Rania appuie la création de Daame depuis 2016 et aide à son développement.

Faika Bejaoui

Architecte Urbaniste

Faika est architecte urbaniste diplômée de l'Institut d'Art d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis en 1983. Puis elle obtient un double diplôme des Etudes Approfondies en Géographie URBAMA en France en 1994, travaillant sur "les pratiques spatiales, modèles culturels dans la Médina de Tunis et les quartiers périphériques de la ville".

 

Elle fait sa carrière à l’Association de sauvegarde de la Médina. Elle est experte Icomos, conseil international des monuments et sites, et vice-présidente du Comité international des villes et des villages historiques. En 2010, elle devient lauréate du prestigieux prix Agha Khan d’architecture islamique. Elle fait son entrée en 2019, à l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, "Beït el hikma".

 

Fakir a surtout la fibre associative, s'investissant dans les ruelles de la Médina pour des projets ou actions initiés par des jeunes. Elle milite au sein de la Médina pour la sauvegarde du patrimoine architectural et humain.

Faika rejoint l'équipe de Daame en 2021. Elle y travaille sur le projet La voie des femmes El Mourouj.

Léa Lambert

Architecte

Léa est architecte diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Bretagne.

 

Elle s’engage en 2016 avec Utopia56 dans la construction du premier camp humanitaire de France à la frontière franco-britannique. Puis elle étudie à Valparaiso au Chili, où elle travaille sur les quartiers marginalisés. Elle rejoint ensuite le collectif Républica Portatil dans le sud du pays pour participer à la reconstruction des zones sinistrées post incendies de 2017.

Elle rentre en France et s’engage auprès du Refugee Women's Centre, dans les camps d'exilés entre Calais et Grande-Synthe. Elle revendique les liens à établir entre architecture et exil, et écrit sur la place des femmes kurdes exilées. 

Elle co-fonde l’association Maison Sésame et ouvre un lieu d’hébergement d’urgence pour les personnes exilées à la frontière, puis obtient son diplôme d'architecte en 2020.

 

Léa rejoint l’équipe de Daame en 2021, et travaille notamment sur le projet La voie des femmes El Mourouj.

Lilia Ben Romdhane

Architecte Artiste

Lilia est architecte diplômée de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis.

 

Architecte et poétesse, Lilia travaille sur l’impact social et politique du dialecte tunisien, en développant des projets poétiques dans l’espace urbain. Elle rejoint ‘Street Poetry’ en 2011, un collectif de jeunes écrivains en dialecte tunisien qui organise des rencontres de lecture dans la rue pour reconquérir et démocratiser l’espace public.

 

Entre musique, théatre, slam et lecture, elle participe activement au processus de réappropriation de l’espace public dans le contexte post révolutionnaire.

Lilia est membre du collectif Corps Citoyen depuis 2016 ou elle a participé à la réalisation de différents projets en Tunisie et en Europe tels que, Matera Città Aperta en 2019 en Italie, Commons Gabès en 2019, Cartographie du Désir en 2018, Kabinett des Imaginaires 2018 et El Aers-The wedding Project en 2017.

 

Elle rejoint l’équipe de Daame en 2021, et travaille notamment sur le projet La voie des femmes El Mourouj.

Nous remercions pour leur aide et précieux conseils:

Morched Chabbi, Salma Hamza, Nawel Gafsia, Sophia Baraket, Sadri Khiari, Mohamed Haddad, Layla Riahi, Ghassen Rguigui, Sondos Bousaid Sei, Chafik Ben Rouine, Rim Mathlouthi, Saïda Charfeddine.